Une voix pour Aquarelle !

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Mady Mesplé devient l’ambassadrice d’Aquarelle. Née à Toulouse, la chanteuse lyrique a grandi, découvert et appris son art dans cette même ville. Une origine similaire à Aquarelle, entreprise de services à la personne pour les seniors, fondée en 2005 par Arnaud Garrigues. Pour autant ces racines communes relèvent presque de l’anecdotique dans l’histoire de cette association. Mady Mesplé à qui on a diagnostiqué la maladie de Parkinson en 1996, avait déjà prêté son image en devenant la marraine de l’Association France Parkinson en 2010. En renouvelant cette démarche avec Aquarelle, elle devient aussi un symbole de combativité face à la maladie et donne de la voix à tous ceux qui sont touchés par la perte d’autonomie engendrée par la vieillesse.

Représenter Aquarelle, c’est donc un message fort et des valeurs positives à l’heure où un des faits de société, relayé notamment par le journal Libération dans son article du 16 août 2012 « Personne n’a envie de mourir, même les vieux », est l’augmentation du suicide des personnes âgées. Plusieurs causes sont évoquées, des liens familiaux de plus en plus fragiles, des maisons de retraites dont le fonctionnement est trop souvent décrié : arrachement du domicile, perte de repères, déshumanisation. À ne pas généraliser certes, mais à prendre en compte quand d’autres solutions existent.

Ce partenariat entend donc rendre visible «ces autres solutions». Les structures de maintien à domicile destinées aux  personnes âgées et en perte d’autonomie se développent dans toute la France. Aquarelle qui applique comme un point d’honneur une charte éthique, d’écoute et de respect au sein de son réseau, bénéficie aujourd’hui d’une solide expérience et peut témoigner des bénéfices d’une telle pratique chez les seniors. Mais en choisissant Mady Mesplé comme ambassadrice, le message est double ; s’il pouvait aussi souffler un vent nouveau et balayer les stéréotypes démoralisants sur la vieillesse alors les seniors oublieraient plus facilement leurs complaintes à la faveur de mélodies…

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »